Ma petite entreprise TP- mini engins TP

Ponton fluvial ou dock flottant

Aller en bas

Ponton fluvial ou dock flottant

Message par admin-jpg le Dim 1 Juil - 21:46

Vu que j'ai monté un DUKW en PVC mousse, pourquoi ne pas faire un ponton fluvial en PVC mousse ?

Alors il y a le simple ponton flottant, porte charges, comme une pelle mécanique à grands bras, ou alors le dock flottant immergeable pour faire du carénage de bateaux.

Pour lui, je vois un grand bac en forme de U, allongé, les branches du U étant les supports de roulements des grues de charges.

Et en même temps des caissons de flottabilité.

Le caisson du bas est immergeable de façons à faire rentrer un bateau à réparer.

Sans vouloir faire trop grand et trop gros, le bateau à caréner pourrait etre mon bateau à vapeur, ou mon pousseur de rivière Aramis.

Bien sur il faudrait une échelle cohérente avec mes engins actuels.

Je vois bien un dock flottant immergeable, Radio commandée bien sur, et pourquoi pas motrice, une ou deux hélices genres Chortel navigator dans des tuyères kort, les formes carrées du dock se prête très bien à ces propulseurs.

Le schortel navigator est un moyens de propulsion extraordinaire pour bateaux, fait de deux renvois d'angles, et l'axe vertical est capable d'une rotation sur 360 °, si en plus les hélices sont dans des tunnels ceux ci pivotants sur leur axe, propulse l'engin en avant , et instantanément en arrière, et bien sur peuvent faire tourner le bac sur lui même.

Bien sur tout ce qui est équipement radio et propulsion est enfermé dans une compartiment caisson étanche, qui peut etre une boite tupperware en plastique avec couvercle.

Et dans ce compartiment une pompe à eau inversable.

Elle pompe l'eau extérieure pour remplir le bac, aussi bien pour le vider, elle se situe toujours sous la flottaison normale du dock, de façons à etre toujours amorcée.

pour amuser la galerie, ce dock peut etre au 1/12 l'échelle du DUKW, ces deux engins navigants fonctionnent donc ensembles.

Le dock est mis à l'eau, l'amphibie aussi mais le fait de lui même, et se place un peu au large en poste fixe, mais commandé sous radio, à ce moment la il s'immerge.

L'amphibie se place alors dans les branches du U, et la pompe vidange le dock qui se relève, soulevant l'amphibie, et le dock se permet alors de partir en navigation.

On peut prévoir une sortes de pont levis d'un coté, pour permettre à l'amphibie de regagner la terre ferme. et d'ajuster la pente du pont levis, pour permettre une meilleure descente de l'amphibie, mais aussi la rentrée d'un engin de TP, ou encore d'un camion.

De faits le dock devient un bateau passeur, qui peut aussi etre à deux ponts levis, les mobiles rentrent en avant d'un coté et ressortent de l'autre coté.

Je vais étudier tranquillement la faisabilité d'un tel engin.

Un dock de cette sortes doit etre entièrement croisillonné, de façons à tenir les parois de son volume, et assurer une certaine rigidité.

Chez moi les réflexions vont vite, en faits de compartiment étanche pour Equipement de marche du dock, ceux ci sont tout trouvés, et se situent dans les deux caissons latéraux en U, dans ce cas inutile qu'ils soient étanches.

Les deux propulseurs étant extérieurs à la coque, seuls les moteurs les lipo et la radio étant à l'intérieur des caissons.

Pour équilibrer le truc, il faudrait des propulseurs aux 4 coins, mais que deux moteurs, chacun des moteurs agissant sur deux systèmes d'un coté.

Vu que les hélices pivotent sur 360 °, ce ne sont pas des servos qui les actionnent mais des petits moto réducteurs, actionnés par des vario inverseurs de servos.

Vu que je suis sous Taranis pour ces engins, commuter les deux directions, ou agir sur un seul coté.

Encore une construction qui s'apparente à un véritable challenge.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 15969
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ponton fluvial ou dock flottant

Message par admin-jpg le Lun 2 Juil - 9:47

Je reviens sur mon idée, car c'est très intéressant de gamberger sur le sujet.

Au bas mot, ce dock devrait faire 1 m de long, et l'intérieur du U du dock 40 cm, pour permettre l'emport de charges lourdes et larges.

L'engin le plus lourd et large que j'ai construit, la pelle Liebherr 9100 360 de large, 80 cm de long bras replié, poids de 30 à 35 kg.

Je me faisait la réflexion suivant la loi d’Archimède : Tout corps plongés dans un liquide, subit une poussée de bas en haut, proportionnelle au volume déplacé.

C'est la vérité d’Archimède, mais ho combien imprécise.

Donc si mon bac fait 1000 de long, 400 intérieur, chaque branche des U latéraux devrait faire 100 mm d’épaisseur.

Soit une largeur de 600 mm.

A Leroy Merlin ils vendent de grandes plaques de Fortex de 1000x2000, de quoi faire ces constructions. en plusieurs panneaux.

Le flotteur qui sert de plancher immergeable devrait faire au moins 10 cm de haut.

Donc surface sur l'eau, 1000x600 soit 60 dm2 de surface, ou 0,60 m2.

Quel serait le poids que pourrait supporter un tel bac ?

J'imagine que le truc nu reposant sur l'eau fasse un certain poids ? Il me faudrait savoir quelle est la densité de ce matériaux ?

Reposant sur l'eau il devrait descendre d'un cm au pif, soit un volume déplacé de 60 dm3.

60 dm3 correspond à 6 litre soit 6 kg de poussée verticale. Le DUKW fait environ 6 kg, donc si le dock plonge d'un cm dans l'eau, sous le poids de l'amphibie, il descendra encore de 1 cm déplaçant alors en volume total 12 litres d'eau, soit une poussée d' Archimède de 12 kg.

Ma grosse pelle pèse 35 kg, devrait faire descendre le dock de 3,5 cm de plus que les 1 cm de base, soit 45 mm ou 4,5 cm et déplacer 45 kg d'eau. donc une marge au pif de 10 kg de PV (poids à vide du dock).

Quels devraient etre la hauteur des deux branche du U ?

Si le bac de base fait 10 cm d’épaisseur, j'estime à 20 cm la hauteur des deux piliers en longs.

Volume du bac de base, 1000x600 = 60 dm3 ou 6 litres de contenance.

Les deux piliers sont posés sur cette base, 1000 de long, 200 de hauteur, 100 d’épaisseur, soit 2 litres ? Non ? je me trompe ? Et pourtant les calculs de ma barbasse sont justes. Bref un certain volume par pilier, multiplié par deux piliers, le double, ce qui fait un volume de flottabilité non négligeant même sur leur sommets et à l'air libre.

Tout ceci posé, est pour déterminer les emplacements des shortels Navigator, je disais hier qu'ils seraient extérieurs au bac, mais dans ce cas le bac doit pour charger au bord avoir suffisamment de fond pour ne pas toucher sur les tuyères kort des propulseurs.

Donc je les inclus dans le volume du bac 1000x600, ce qui permet une meilleure approche d'une berge descendante.

Il faut que la giration sur 360 ° des propulseurs ne dépassent pas la surface du bac de base.

Donc au départ concevoir les 4 propulseurs, pour connaitre les empattements.

L'idée générale, un moteur électrique placé sur la longueur des piliers, entraîne une boite de transfert à deux sorties, autrement dit un arbre courant de l'avant à l'arrière, en réduction de 1/2, en faits ce sera suivant diamètres des pignons et entre axes, car il faut que la ligne d'arbre soit parallèle aux carters des moteurs. Ces lignes d'arbres sont soutenues par des paliers. Ces lignes d’arbre, entraîne
les propulseurs par renvois d'angles en nylon de chaque coté en légère réduction, (pignons hostaforme).

Renvois donc sur un arbre vertical, traversant le pilier et le bac, dans un tube safran tel un gouvernail, mais ce tube safran est lui même monté sur deux roulements de guidage, car ce safran remplis le rôle de gouvernail, il débouche sous la coque, et dans un bulbe contenant le deuxième renvois d'angle, puis le court arbre d'hélice, et ce bulbe maintient en place le tube de la tuyère kort et son gouvernail en bout.

L'ensemble est parfaitement mécanique et libre de toute entraves à sa rotation.

Les gouvernails :

Je prévois la encore des moto réducteurs, autrement dit u petit moto réducteur type Pololu, entraîne lui aussi une ligne d'arbre qui fait la longueur du dock , et de chaque coté des renvois d'angles montés cette fois sur les safrans pour les faire tourner sur eux même, et je l'ai dit plus haut, les safrans font office de gouvernails des tuyères kort.

La encore les mouvements doivent etre parfaitement libres de toute entraves, il faut donc très peu de force pour faire tourner les deux gouvernails couplés.

Concernant ces électro mécanismes tant propulsifs que gouvernants, de simple vario de puissance sont suffisants dans l'absolu, un seul sens de marche, car les tuyères tournantes de 360° assurent à la fois la marche avant et arrière.

Pareils pour les gouvernes, un seul sens de marche, car la rotation des tuyères sur 360° peut etre très rapide assurant la gouvernabilité du dock.

Mais par simplification électro technique, il est préférable d'avoir des varios inverseurs sur ces deux moteurs, à cause des manches d’émetteurs faits pour cela.

Bien sur avec de tels dispositifs, obtenir les neutres des appareillages seront difficiles ? Je puis prévoir sur les piliers des leds vertes et rouges indiquant le sens de marche, déclenchées par la rotation des propulseurs.

Pour l'immergeabilité du dock, une pompe de remplissage de réservoirs d'avions à grand débit, qui pompe l'eau d’extérieur et remplis le bac, et le vide, c'est dire qu'il n'y a aucun trous sous la coque nuisant à sa flottabilité, bien sur des évents débouchant dans le haut des piliers sont nécessaires.

Coté énergie, batterie plomb dans un caisson étanche genre tupperware placé au centre du bac, 12 v 7 amp, peut etre deux accu du même genre pour plus d'autonomie 12 v 14 amp, batteries plombs participants au lestage du bac.

A chaque extrémité des ponts levis, plaque alu gaufrées donc anti dérapantes de 40 cm de large et de 50 cm de long, pour l'accés des véhicules, remontés par treuils latéraux placés en bouts des piliers, en faits ces mouvements sont assez subjectifs.

Un moto réducteur par coté placé dans le bac flotteur dans un compartiment étanche, un arbre long arrivant sous les piliers, des polies de renvois placée en haut des ces piliers, deux tambours placés sur les extrémité de l'arbre.

A noter que pour facilité de construction ces mécanismes peuvent etre encastrés dans des logements ouverts en bouts des piliers, car n'ayant pas besoin d’étanchéité.

Concernant la construction du dock : il fait 100 de long hors tout, 600 de large HT, et 300 de haut HT.

Pour économie de matière, et avoir le moins de chutes possible, les piliers peuvent faire 1000x300x100.

Le bac peut faire 1000x400x100, seul ce bac est remplissable en eau.

Que ces trois parties peuvent etre démontables, liées par des clés, deux tubes plastiques sont collés noyés dans la largeur et épaisseur du bas central, ainsi que sur le bas des piliers, deux tiges filetées de 6 en laiton traversent de parts en parts bac et piliers, assemblages par écrous laiton, ainsi le bac et parfaitement transportable et stockable.

Mais au départ , concevoir les 4 shortels Navigator.

avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 15969
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ponton fluvial ou dock flottant

Message par admin-jpg le Mar 3 Juil - 9:45

MDR, je dit un truc et je fais le contraire, j'ai commencé à faire les débits plans schémas sur le papier, parce qu'il faut bien se fixer des idées quand aux formes et fonctions.

Le truc sera donc un DOCK/FERRY.

Sa fonction principale étant un ferry du genre parallélépipède, moche comme un pou, mais fonctionnel, une masse carrée, parce que ce sont les fonctions qui l'impose.

Déjà une modif par rapport à l'idée originale : Le bac de fond, aura son fond convexe, ses cotés font 100 mm, mais sur le milieu de sa longueur la hauteur sera de 120 mm, ceci pour créer deux pentes propices aux remplissages et aux pompages.

Donc deux compartiments appelés Ballasts de 444x394 intérieurs, entièrement cloisonnés, et ajourés pour le passage de l'eau.

Le milieu est un compartiment étanche contenant les deux batterie Plombs, et les deux pompes KAVAN, ces pompes seront équipées de vannes de puisage de type Boisseaux, comme les distributeurs Magom.

Les cotés appelés piliers vont contenir tout l'appareillage de propulsion et direction situés en partie haute dans un compartiment de 50 mm de haut, fermés par un couvercle et vissé, en fait une construction identique au DUKW avec du quart de rond dans les angles intérieurs.

Au départ le récepteur à 8 voies sera dans l'un des compartiments (piliers), la transmission aux autres mécanismes passeront par le bac ballast.

Les deux piliers ont des creux en bout de 3 cm sur la hauteur, pour contenir les mécanismes de levages des ponts levis. L'idéal serait que ces treuils soient hors d'eau, dans la partie supérieure des piliers, ça implique 4 mini moto réducteurs, et le synchro entre treuils risque de souffrir, il faudrait donc en partie basse que l'axe de maintient du pont levis fasse aussi arbre de synchronisme entre treuils. le synchro peut etre assuré par mini courroies crantées entre l'axe supérieur ou se situe le tambour d'enroulement, et l'axe d'oscillation bas des ponts levis.

Alors si je choisis cette solution, ça sera dans chaque piliers mais en diagonale un moto réducteur de type RB 35 et sur sa sortie un tambour d’enroulement, le câble étant de la suspente de parapente.

Mais au fait, mes ponts levis seront de la tôle alu larmée, donc rigide et légère, un seul treuil à câble d'un coté va suffire ? Pourquoi me faire suer avec des renvois à courroies ? Et tant pis pour la véracité, puisque c'est pas une maquette.

Nombre de voies :

pour chaque piliers deux propulseurs couplés mécaniquement 1 voie donc 2 voies.

Pour chacune des directions également 1 voie, donc 2 voies.

pour chacun des ponts levis 1 voie donc 2 voies.

pour chacune des pompes 1 voie donc 2 voies.

8 voies au total.

Pour les fournitures, j'aie des moteurs de 12 v en pagaille, et en rab deux moto réducteurs de 1/2,33 qui peuvent faire l'affaire, puis transmission sur l'arbre longitudinal, et doubles renvois d'angles plastiques, (à acheter).

Pour la direction j'aie des micro moteurs POLOLU, pareils que pour la propulsion, transmission par arbres longitudinaux, et renvois d'angles plastiques (à acheter).

J'aie les pompes Kavan, mais pas en bons états faites aux débuts en 2007 pour mes premières pelles hydro, et ç'est pas cher 16 € pièce.

Acheter les batteries plombs bien que j'en ai une de laboratoire de 12 v 12 amp qui irais très bien dans le compartiment milieu, qui est étanche totalement, pas d'évent des gaz.

J'ai aussi le récepteur 8 voies Taranis.

Pour les deux moteurs de propulsion j'aie les deux varios inverseurs brushed destinés au DUKW, pareils pour ceux de directions, pareils pour les treuils.

A acheter donc la matière PVC fortex, et des renvois d'angles plastiques. De la colle PVC, encore des 1/4 de ronds bois, ou carrés bois de 9x9. Coté étanchéité j'ai des cartouches silicone en rab.

Outre les logements des treuils de ponts levis, en faits juste d'un coté, chaque pilier à un fond, puis un plancher de machineries avec hauteur de 50 mm, puis le couvercle vissé. Et des cloisons verticales de maintient des parois entre le plancher machineries, et le fond, normalement chacun des piliers est totalement étanche.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 15969
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ponton fluvial ou dock flottant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum