Ma petite entreprise TP- mini engins TP

Les niveleuses

Aller en bas

Les niveleuses

Message par admin-jpg le Lun 24 Fév - 13:52

Oui les niveleuses, voici un modèle plaisant à construire et plaisant à piloter.

En fait j'avais modifiée en radio commande la niveleuse de Bruder, trois voies, avec sens de marche sur les 4 roues arrières ç différentiel central oscillant, direction, relevage du harnais couplé avec celui de la lame avant.

De par ses modifications le modèle était devenu lourd assez propice à ses travaux de niveleuse.

Le modèle a été vendu en 2011 à un amateur comme d'ailleurs la pluparts de mes modèles Bruder.

En faits, je m'étais juré, nantis des précieuses expériences de ces modifications de refaire tous ces modèles en durs métaux alu et tout y quanti.



La photo a été repiquée sur le forum des camions, d'ailleurs ce post a été crée pour sa construction par un modéliste de talent.

personnellement munis de ma putain d'expérience, voici un gros modèle qu'il me plairait de construire ?

Nantis de mes connaissances en hydrauliques et des distributeurs Magom de 4 em génération, de rendre ce modèle tout comme les Camox, presque entièrement hydraulique, et dieu sait si , sur un tel engin il y en a de partout ?

Et pourquoi pas reproduire ce modèle mais au 1/10, de façons à obtenir d'avantage de place pour l'équipement ?

Au vue de la photo, outre le sens de marche par vario inverseur de brushless, deux gros brushless en push pull de part et d'autre de l'arbre central entraine cet arbre intermédiaire oscillant monté sur roulements, puis de la par chaines à rouleaux chacun des demi arbres de roues. Je vous dit pas la puissance de l'engin  ? Quasiment 900 watts.

On obtient de ce fait un différentiel artificiel pour chacune des roues avec en prime l'oscillation indépendante des patins de roues.

Puis direction par vérins, angle de chasse réglable par vérins, double direction indépendante du châssis roues du châssis poutre, pour des marches en déports, double relevages indépendants du harnais, déplacement latéral de la lame, orientation de lame hydro, relevage de lame avant , relevage du riper arrière autrement dit au bas mot 10 fonctions hydrauliques, deux fonction électrique, sens de marche et pompe Jung à ma manière habituelle.

FASTOCHE, je réalise bien deux Camox à 10 fonctions hydrauliques ? Ou sont les problèmes ? J'ai beau chercher je n'en trouves pas ?

Aller au turbin , il y a deux Camox qui m'attendent ?
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Mar 25 Fév - 9:18

Hier soir, j'ai imprimée les pièces PDF de l'engin, une vingtaine de feuilles lol tout en Anglais.

Je me tâte pour l'échelle ? 1/14 je reste dans mon format habituel, 1/10 je sort de mes marques mais engin plus facile à équipper.

Il s'agit donc du 120 M, traité au 1/10 il ferait sans riper ni lame avant 873 de long, et 254 de large.

traité au 1/14, 623 de long par 181 extérieure roues.

diamètre des roues en mm au 1/10 118/119 soit 120 mm, et au 1/14 85 mm.

En fait en déguillant bien, on peut gagner de la place dans le porteur arrière technique: moteur brushless en position vertical au dessus du différentiel, ce qui est bien car ce capot technique commence sensiblement en avant de l'axe oscillant des roues arrières, de ce fait, le reste de l'équipement peut prendre place sur l'arrière.

Notre confrère qui a commencé son modèle LRZ sur camion, traite son engin en alu fraisé, je penses construire en acier brasé comme les Camox, parties acier et parties alu pour les facilité que ce métal apporte du point de vues usinages.

La poutre avant sera donc tubulaire carrée, soit en tube de 20x20, soit en 30x20 sur champ.

Il à placés ses distributeurs dans le châssis porteur du portant arrière, de sortes de libérer le gros capot moteur qui fait au 1/14 191 mm de long extérieur.

Si je considère que la partie moteur propulsion me mange 50 mm, il me reste 141 mm de long dans ce compartiment moteur.

Coté accu je verrais bien un lipo 11,1 6 ou 8 amp placé juste dessous le sommet du capot, car même si moteur brushless sur différentiel, celui ci ne dépassera pas la hauteur total disponible sous le capot, et donc je puis disposer à l'aise de 190 mm de long pour l'accu, les lipo en 8 amp font environ 180 de longs sur 60 de large.

Pour des raisons d'accessibilités il est impératif que ce capot moteur soit entièrement amovible, découvrant l'équipement sur châssis porteur, par facilité de construction il sera en tôles acier de 1 mm brasé.

Ce châssis porteur est articulé sur l'horizontale par vérins hydro entre ce capot et la cabine, de sortes que l'ensemble du modele soit constitué d'un châssis porteur suivis de la poutre composée et de la direction, la cabine venant se positionner entre le moteur et la poutre.

En fonctions hydro on a donc le relevage avant sur parallélogramme pour la lame amovible, la direction, l'angle de chasse, puis sous la poutre les deux grands vérins de lame indépendants, l'angle de chasse latérale de l'ensemble, la rotation de lame, le déport coulissant de lame, l'orientation de lame sur la verticale. plus en arrière la direction des caisses arrières.

Comme je disait en préambule 10 voies hydrauliques, et comme les nouveaux distris Magom vont très bien , j'opte pour du Magom sur pompe Jung à moteur brushless.

Je me posait la question de savoir: pour le pilotage des deux grands vérins de relevage de lame, si on avait la possibilité d'utiliser le commutateur de voies CTI, pour coupler ou désaccoupler ces deux vérins ?

Un mode deux vérins pour abaisser ou relever la lame, un mode de réglage angulaire des deux vérins.

Du point de vues commandes radio, le conducteur doit pouvoir disposer de toutes ses fonctions ? En principe ?

Si je me résume: direction, sens de marche, relevage lame, direction articulée.

Il se doit de disposer de ses deux directions non couplées: direction standard à droite, articulée à gauche avec le sens de marche, donc trois voies , puis sur manche de droite le relevage de lame couplé.

Reste alors les fonctions annexes: déport de lame, coulissement de lame, rotation de lame , angle de chasse des roues, qui ne sont que des réglages.

Reste la lame avant et le riper arrière.

On eut espérer se servir alors du coupleur CTI, outre le double relevage,  le riper et lame avant couplée avec le déport latéral de lame, et la rotation de lame, sachant que le coulissement de lame lui reste acquise dans la fonction nivelage.

En fait avec le commutateur 4 voies CTI, il est facile lors des nivelages de commuter facilement les fonctions en plaçant le poussoir sur un manche ? poussoir à enclenchement bien sur.

Ceci pour conserver l'ergonomie de pilotage habituelle.

En pilotage standard il a, à sa disposition: ses deux directions, son sens de marche et son relevage lame.

Sur une voie auxiliaire le coulissement lame. sur l'autre voies auxiliaire la pompe qui marche en permanence.

En fait je vois une radio Futaba F14 8 voies à commutation de servos.

4 voies sur manches pour un pilotage standard, une voie auxiliaire de coulissement de lame, un potentiomètre de commande de pompe, une voie de commutation de servos. reste donc une voie libre ? qui peut être mise à disposition soit de la lame avant soit du riper ?

Pour la commutation des voies: découplage de la fonction relevage au profit de la fonction indépendance des vérins de relevage, donc deux voies, plus le déport de lame et sa rotation, la encore deux voies.

Mais ces désacouplages n'incrimine que des voies auxiliaires, il garde à sa disposition ses manches de pilotage sens de marche et double direction, et son double relevage, mais la il y a un hic, un seul vérin est sur manche ? Et sa complique le pilotage ?

Aussi deux radios Hobbyking seraient meilleures qu'une seule radio 8 voies à couplages cti.

Je reprends mon exposé:

Première radio pour double direction, sens de marche trois voies. la quatrième pour relevage lame avant. Une voie auxiliaire pour pompe sur potard, une voie libre, pour le déport latéral de lame ? Mais cette solution nous prive du relevage de lame indispensables pour les réglages ?

Deuxième radio pour : doubles vérins de relevage, peut être sur commande Vé tail mono manche ?
Puis rotation lame et coulissement lame.

Voie auxiliaire pour riper, en fait on a toujours possibilité de monter deux voies auxiliaires proportionnelles sur manche  hobbyking ?

Pas facile de faire avec le matériel dont on dispose actuellement ?

En fait il faut absolument pouvoir disposer des fonctions essentielles sous manches:

Double direction, sens de marche et relevage lame.

Maintenant on peut déporter l'articulation arrière sur une voies auxiliaire ? Et ainsi disposer de deux relevages de lame, direction et sens de marche ?

Il y aura une suite .
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par Pixel26 le Mar 25 Fév - 11:33

Slt,

En cherchant des infos sur les pompes hydro je suis tomber sur ce post: http://rctruckandconstruction.com/showthread.php?t=1582 ,entièrement auto construite, le taff accompli est vraiment époustouflant.

Si ça peux te donner des idées Wink

Attention, je te prévient

Pixel26

Messages : 8
Date d'inscription : 16/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Mar 25 Fév - 12:20

C'est vrais du très jolis travail tout en fraisés, mais sa propulsion à base de deux RB 35, c'est double zéro, il va vite s'apercevoir que son engin est lourd et que les deux moteurs ne suffiront pas à la propulsion.

En fait je suis très étonné que nombres de modélistes sous estiment le couple poids puissance, des ch'tites merdes de moteurs pour des gros engins lourds ?

S'il avait suivis les principes de Cat, le moteur brushless sur planétaire puis sur différentiel en sortie d'arbres oscillants, il aurait une super puissance sur ses 4 roues motrices, au lieu de ça, il s'est farcis un travail monstre de fraisage, ruiné par deux moteurs non coupleux.

Je ne sous estime jamais les réducteurs RB 35, je les utilisent à leur juste valeur, sans dépasser leurs couples.

En cas de dépassements ils ne te préviennent pas les dents cassent sur les pignons en métal alpax moulés relativement fragiles, rendant caduque toute une belle fabrication.

Ce principe des chaines je l'avais fait sur ma niveleuse Bruder en 2007, photos bien sur publiées sur les camions la même année plus des dizaine de forums du genre.

Sur nos Camox on à mis des moteurs brushless de 500 watts, je ne sait si ça sera suffisant ? C'est dire si ces fameux couples de renversement sont importants ?

paradoxalement il place un brushless sur sa pompe Jung, quand on connait le poids d'une pompe, on peut s'étonner d'une si faible motorisation ?

Mort de rire quand j'ai vu sa pompe je n'ai pas pu m'empêcher de me dire "Copiage" moi j'ai commencé à équiper ainsi des pompes Jung il y a 4 ans, alors que tout un chacun les accouplait en direct ?

On ne referas pas le monde.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Mar 25 Fév - 13:13

C'est donc aussi sa vidéo qu'on voit en action ? L'histoire ne dit pas si les réducteurs sont passés à travers ? ce qui serait fort dommage.

Pour ma part j'ai construit les deux bull PR 764 de Castro sur engin et le miens, les efforts demandés en traction lors des poussages est colossaux, Sur le bull à Christo j'avais mis des Rb 35, j'ai du en changer trois fois, par la suite la monte de moteurs brushless, mais lui aussi à cassé des réducteurs RB.

pour le miens j'ai pris le taureau par les cornes: moteurs brushless sur réducteurs planétaires, puis sortie en réduction de 1/4 pour les deux barbotins, de fait une propulsion phénoménale, il pousse ses 10 kg de gravasses sans aucuns problèmes.

Le gros danger sur les engins sous dimensionnés, c'est un énorme travail sanctionné par des casses à répétitions, et comme généralement les modélistes ne disent jamais leurs malheurs, forcément les nouveaux venus tombent dans les même panneaux, et les conneries se multiplient.

Sur ce forum il est de coutume de dire TOUTES les vérités, que l'on fasse bien ou mal on le dit, ça peut servir à d'autres de ne pas faire les mêmes erreurs.

C'est bien évident ma niveleuse ne sera jamais comme la sienne, pour la simple et bonne raison que je fais plusieurs modèles à la fois, lol, on ne peut être au four et au moulin. Les conceptions forcément peuvent en souffrir, et les finitions qui vont avec.

Mais mon engin sera parfaitement fonctionnel sous tous les angles.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par Jacquouilles7 le Mar 25 Fév - 16:44

Pixel26 a écrit:
En cherchant des infos sur les pompes hydro je suis tomber sur ce post: http://rctruckandconstruction.com/showthread.php?t=1582 ,entièrement auto construite, le taff accompli est vraiment époustouflant.

Effectivement, travail d'orfèvre !!  Shocked 

Beaucoup d'usinages cnc...  Rolling Eyes
avatar
Jacquouilles7

Messages : 1537
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 49
Localisation : bouches du rhône - 13000

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par yannickroulette le Mar 25 Fév - 18:17

pixel26 je viens de regarder ton lien , franchement c'est le top cette construction c'est vraiment niquel, les finissions sont superbe, je félicite le gars pour son boulot et je félicite aussi le boulot de ça cnc. Wink
avatar
yannickroulette

Messages : 441
Date d'inscription : 29/09/2013
Age : 33
Localisation : roz sur couesnon 35

http://www.modelclubfougerollais.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Ven 15 Aoû - 19:38

Notre ami LRZ sur les camions, arrives à achèvement avec sa niveleuse, qui me fait penser en complexité à nos dahox.



Comme je l'avais dit plus haut, j'espère pour lui que ses deux RB35/50 seront assez costauds pour assurer la propulsion de son engin, et ses travaux de nivelages ?

C'est sur, qu'on ne peut anticiper, et dire si ça va marcher ou pas ? Et si ça va marcher de nombreuses années sans casses ?

J'avoisinerais une niveleuse à un bull et un tracks, ou la puissance moteurs en traction prévaut sur tout le reste.

Pour avoir utilisés depuis 2006, plus de 200 motoréducteurs RB35, je puis en dire que du bien et très peu de mal, si on sait les respecter et les utiliser à leurs justes valeurs. Mais dés que l'on dépasse ces valeurs de couples, les moto réducteurs vous le font bien sentir : Crac ce sont les rouages intérieurs au module de 0,5 qui cassent, car en faits tous ces rouages sont en Alpax moulés et non usinés, toutes comparaisons faites les ponts différentiels Tamiya sont plus solides de dix fois plus que les rouages des RB 35.

Pour sa niveleuse j'aurais bien vu un réducteur planétaire unique sur moteur brushless, sur renvois d'angle sans différentiel au module 1 voir 1,25, en réduction de 1/2, certes plus compliqué de réalisation mécanique mais aussi plus solide.

Autre bordélicoum, les distributeurs ? Des Magom, j'espère pour lui que ce sont des distris de dernière génération ? Il semblerais qu'il a remplacés les nipples Magom par des nipples Leimbach ? tout en conservant les tubes de polyuréthane à 30 bars de 2x3 souples et largement suffisants pour un tel modèle ? Surtout avec une pompe leimbach.

Une niveleuse est par excellence un engin lent, et tout comme un bull, ses vérins ne forcent aucunement.

Les vérins d'articulation de caisses ne forcent pas, juste à positionner les deux caisses entre elles.

Ceux de direction avant idem, pareils pour ceux de chasse des roues avants, juste des réglages d'inclinaisons.

Ceux du relevage de lame à l'identique, comme celui de déport de lame, ou celui d'inclinaison de lame.

En sommes des vérins de réglages ne devant pas supporter de grosses pressions ni débits, donc une Leimbach est l'idéale, mais il aurait pu gagner de la place avec un moteur brushless ?

Coté tubes, ce sont eux qui prennent le plus de place, du coté sorties des distributeurs ça va être vite le bordel ? il ne me sembles pas avoir prévus leurs cheminements ?

Sur nos Dahox, j'avais prévus de longue date à la conception des modèles ces cheminements aggravés par la présence de forts tubes polyamides de 4x6 en amonts distributeurs à 10 voies hydro, puis des dessertes aux vérins en tubes de 2x4 polyamides à 60 bars, car nos dahox sont des engins de charges, pas du tout du style niveleuse.

Déjà la lame avant doit relever des charges comme des pierres et les tenir pressées avec les pinces.

Le relevage de lame servant aussi au relevage d'engin pour sa stabilisation.

Coté bouclier idem relevage de l'engin, la pince de transport doit assurer son service et ne pas laisser échapper des grumes.

Quand à la grue c'est à elle qu'échoit le gros de travail: porte à faux de flèche en télescopage, relevages de grumes en télescopages.

Entre nous, cette niveleuse est un chef d'œuvre de réalisation technique, mais ça me ferait franchement suer, qu'il essuie les plâtres coté propulsion, ou sur certains vérins qui ont été collés araldite.

Pour information, la pompe de la pelle à Melvin Magom modifiée par mes soins en brushless, est montée aux alentours des 30 bars, au point de faire gonfler un tube polyuréthane à 30 bars, à la limite de l'éclatement. Par absence de limiteur de débit ?

Jamais je n'aurait supposé qu'une telle pompe puisse atteindre les 30 bars ? Donc pour lui, demain, montage d'un limiteur de débit intégré à la pompe, et changement de tous les tubes hydro, polyamides à 60 bars pour parer à toutes éventualité.

Je veux dire par la, qu'il ne faut jamais minimaliser la puissance d'un fluide hydraulique, des fuites peuvent apparaitre sur des cylindres bien avant les dix bars, sachez que l'huile est incompressible, que la pression monte très vite à l'intérieur d'un cylindre, qui, s'il n'est pas correctement monté, peut, pas exploser, mais sauter comme un bouchon de champagne, avec toutes les douches grasses qui l'accompagne.

Avant de faire de l'hydro, je faisait de la vapeur vive, j'éprouvais mes chaudières à froid à l'eau sous pression, en cas de fuite même minime, la pression ne monte pas du tout, mais si chaudière étanche, une goute de la valeur d'une bille de 2 à 3 mm, permet de monter la pression très rapidement de 0 à 16 bars. Alors ? Pensez bien à un vérin juste collé, son risque de sauter rendant tout travaux hydrauliques impossibles.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Jeu 23 Oct - 3:53

Les principes des motorisations des niveleuses sont les suivantes : Un différentiel central est installé dans le pont moteur, chacune des sorties entrainent un patin de roues co latérales.



Les patins sont constitués de carters acier contenant des engrenages pour chaines à rouleaux, la sortie de chaque différentiels droit et gauche sert en faits d'articulation aux patins, elles se raccordent aux roues dans le carter par deux engrenages, chacun des engrenages entrainent une roue par chaine à rouleaux.

Ainsi le principe des différentiels est respecté, chaque patin est oscillant.





La motorisation du différentiel un RB 35/30, les patins à chaines ne sont pas les bons.





Amplitude d'oscillation des patins





Principes fondamental d'entrainement des roues oscillantes


Les demi arbres de roues pénètrent dans le carter limitant les débattements





Motorisation en soute pas idéal, mais convient très bien pour un modèle réduit tout électrique.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Dim 1 Mar - 9:19

Après la pelle Job de Haulotte, sans vouloir faire dans le très compliqué, refaire la petite niveleuse de Bruder, me plairait assez bien, peut être en rallongeant un peut sa poutre porteuse.

Sa conception serait mixtes , aciers alu , laiton, et comme mon ex bruder, un gros bouzin central en brushless perché au dessus d'un gros planétaire, entraînant un différentiel maison fait avec des engrenages acier.

Deux patins sous carters acier à joues démontables entraînements par chaines à rouleaux.

En modifiant quelque peu la bruder, direction sur châssis articulé doublé sur celle de l'avant.

Tout comme LRZ angle de chasse hydraulique, lame de pousse avant, riper sur l'arrière, les deux vérins du brancard de lame milieu indépendants, déplacement de lame latéral, rotation de celle ci sur actuateur hydraulique, déport latéral du brancard.

LRZ s'est vraiment cassé là tête avec ses fraisages alu, ponctués par des assemblages vissés, l'avantage de faire en acier mince brasés, c'est de pouvoir faire des caissons creux contenants les équipements, tout en gardant une certaine rigidité.

En faits copier son excellent modèle mais à ma façon, avec mes outils de travail.

échelle peut être grossie, genre 1/10 comme la pelle Job, avec une cabine de conduite réduite au 1/14 ? Juste de quoi faire passer les vessies pour des lanternes lol.

En faits ma façon de construire, est bien plus rapide qu'une construction alu fraisée, et pas forcément plus lourde.

En effets en construisant par caissons vides à parois minces, ça laisse la place énorme à l’équipement, en conservant les volumes originels.

Une construction en alu fraisé demande bien plus de temps de travail, et il faut garder des épaisseurs pour la rigidité.

En matière de constructions mécaniques l'effet poutre prévaut sur tous type de constructions, les bâtisseurs des cathédrales connaissaient ces principes, eux qui pour les arcs boutants des églises les faisaient creux ménageant à l'intérieur des coursives d’accès aux combles.

Les viaducs de l'autoroute des Titans vers Nantua en sont la preuve, construction sur caissons poutres bétons légers et rigides par éléments.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par Jacquouilles7 le Dim 1 Mar - 12:58

Je suis d'accord avec toi pour les poutres "creuses" ! A part en traction ou compression où toutes les fibres sont sollicitées, en flexion / torsion (ce qui nous interresse là) c'est esssentiellement les fibres en périphérie qui sont le plus sollicitées ! En se rapprochant de la fibre neutre (le centre), les fibres sont de moins en moins "utiles"... (je n'ai pas dit inutiles, mais, "moins") ce qui permet alors de faire passer des fils ou autres au milieu...
avatar
Jacquouilles7

Messages : 1537
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 49
Localisation : bouches du rhône - 13000

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Dim 1 Mar - 13:13

Lol, oui mais la, on ne parles pas de tout ça, une tôle d'acier d'un mm sera toujours une tole d'acier que ce soit en réel ou en modèle réduits ?

Ce qui va changer c'est la résistivité de la tôle ?

En réel si contraintes elle va se déchirer.

Pour nos modèles faudra vraiment pousser à la roue pour la déchirer.

Mes propos visent surtout à faire comprendre les facilités de travail, aussi bien dans les découpages que les assemblages par brasures, ce qui permet de faire des caissons légers et indéformables, sous des épaisseurs de paroi dérisoire avec des résistances de matériaux inégalés.

Au pire comme jeanmi un engin tout en bois durs genres chêne ? 

Mais j'ai plus d’affinités avec l'acier brasé, justement pour ses qualité de caissonnages, et son maximum de volume intérieurs.

Je viens de relire entièrement le post à LRZ sur sa niveleuse, ce qui me détermine à la faire en caissonnages acier.

Je vais bientôt attaquer mes flèches de la pelle job, pour toutes ces structures caissonnages acier brasé, légèreté indéformabilité.

Il n'est pas dit que je ne refasse pas de la même façon la flèche télescopique du godet, question d'économies de poids ?

En faits pour elle j’étais partis sur des tubes coulissants, mais un tube de 35x20, ne se marie pas particulièrement avec un tube de 40x27 ?

Vue que ces éléments sont courts, et que ma plieuse à tablier fait cette dimension, il me serait facile de la refaire en deux éléments brasés, avec beaucoup moins de jeux généraux, et plus légère . A voir donc ? Surtout que possibilité de formage final autours de mandrins tubulaires.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Lun 27 Avr - 9:11

Marius hier à Monistrol me conseille de faire une niveleuse simple, pas de riper ni de lame avant, juste la lame du dessous, son relevage, orientation , tournage déplacements latéral, orientation dans le sens vertical.

Roues directrices à l'avant sans déformation de carrossage, châssis arrière articulé, différentiel central, roues indépendantes.

Question de lame de pousse avant , j'en suis partisan, une manière de pré niveler les sols avant passage de l'engin.

Pour moi les riper ne servent strictement à rien, en matière de modélisme, on ne fonctionnent jamais sur pondéreux durs.

Le temps de terminer le mini delta loader Volvo, je me mettrait sur l'engin , de paire avec le finisseur Dynapack.

Parmi ses modèles il avait une raboteuse Wirtgen de belle facture, qu'il me plairait de faire.

L'idée pour le rabot : soit une ancienne râpe à fromages manuelle à manivelle, soit des crevées sur une tôle alu roulée.
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par admin-jpg le Sam 19 Sep - 19:13

Pour LRZ si tu me lit, place en bout de ton vérin, une crémaillère acier, et tu remplace ton système à bielle ^par un pignon sur l'axe, la crémaillère engage le pignon bien sur en guidage parfait, du nombre de dents de la roue dentée dépendra de l'angle de rotation de ta lame.



Sur mes grues d'engins, la rotation de tourelle ou de pinces sont assurées par deux vérins simples effets en push pull, actionnant une crémaillère sur roue dentée..

Les systèmes à crémaillères sont les seuls vrais systèmes permettant des rotations linéaires. On peut atteindre ansi des rotations de l'ordre d'un tour et demi et plus si besoin est .
avatar
admin-jpg
Admin

Messages : 14699
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 73

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les niveleuses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum