Ma petite entreprise TP- mini engins TP

L'atelier du mécanicien amateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Sam 31 Déc - 13:51

Ce sujet est vaste à traiter, mais patiemment on y arriveras.

C'est un de mes bons amis, mécanicien amateur, décédé aujourd'hui, chirurgien de son état, qui , par un livre traitant du sujet, avait mis l'accent sur l'atelier du mécanicien amateur, constructeurs d'engins ferroviaires de jardin, c'est à dire d'assez gros modèles.

André, c’était son prénom, mettait l’accent sur une pièce du logis, spécialement aménagée à cet effet.

Oui, il est très important pour nos constructions, pouvoir laisser celles ci en l'état, pour la retrouver dans le même état à un autre moment.

L’atelier sur le coin de la table de la cuisine, ça ne tient pas debout.

Un atelier se conçoit dès l'acquisition d'un nouveau logement, l'atelier du mécanicien est une pièce noble, certainement pas un placard à balais.

Il doit être spacieux au regard de ce que l'on veut y faire, éclairé et chauffé de préférence, aéré également.

Des plans de travail à poste assis et debout, et des établis supports de machines.

Je traite ici de l'atelier du modéliste en camions et engins de TP, qui sont par excellence, aussi bien en plastiques que de divers métaux.

Autant le bois et le plastique se travaillent avec des cutters et des limes, autant les métaux se travaillent avec des outils et machines spécifiques.

Une place non négligeable , devra être accordée aux machines de travail des métaux: Cisaille d'établis, perceuse à colonne, tour à métaux fraiseuse à métaux,tronçonneuses à scie fraises,plieuses d'établis manuelles, et pour certains, fraiseuses numériques, scie à rubans, ou diverses scies à découper.. associés aux plans de travail avec tiroirs pour les rangements des nombreux outils à mains.



La plieuse d'établis









La rouleuse d'établis.







Ma main coupée pour faire voir la taille.

Une rainureuse/bourreleuse





Outillage spécifique destiné à former des bourrelets sur le pourtours de pièces, comme les pare chocs, ou les ailes des voitures très anciennes.

Une micro tronçonneuse d'angles









La micro tronçonneuse d'établis à scie fraise acier





Des placards de rangement et de stockage pour les fournitures neuves, et de nombreux ra&rayonnages de stockage des modèles finis ou en construction.

Au plans de travaux seront associés de nombreuses perceuses sur accus ou sur secteur, pour mener à bien nos travaux.

Tout cet outillage impose bien évidement, de posséder tous les outils se montants sur ces diverses machines.

Un tel atelier se constitue sur de nombreuses années, de nos jours le matériel chinois abonde sur tous les marchés, pas toujours de bonne qualité, mais pour ce que nous devon en faire, quelques défaut seront soit pardonnables, soit modifiables par nos soins.

A ces machines, s'adjoindront toutes celles que le mécanicien voudra bien se confectionner: Micro perceuses à mains, micro meuleuses d'angles.

Les forets divers nous accompagneront une vie entière, des limes à profusion pour tous les métaux et matériaux, des appareils également de soudage: fers électriques et à gaz pour les diverses soudures à l’étain, postes à souder à l'arc, si ce n'est pas au MIG et au TIG.

Mais la soudure ne fait pas tout, il y a aussi les assemblages mécaniques des vissages et boulonnages, le rivetage, et récemment les nombreux collages aux résines techniques.


Dernière édition par admin-jpg le Lun 6 Fév - 17:12, édité 1 fois

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par dodo6600 le Sam 31 Déc - 14:43

tout a fait d'accord avec toi JP

il faut de la place ... personellement je trouve qu'il n'y en a jamais asser ... il ne faut pas oublier q'un model en cours de

construction est souvant composé de plusieurs elements deja assemblé ( construction modulaire ) et de ce fait un model en

construction prend parfois 4 a 5 fois la place du model fini ( je parle ici de construction en plasticarte ... ma specialitée )

mais c'est parfaitement vrais aussi pour les autres matéraux

par exemple nos pelles : le chassis , le capot , le bras , le balancier , les chenilles , la pompes , les bateries ... tout un tas

d'élément séparé qu'il faut stocker pendant la construction et qui prendrons nettement moins de place lorsque le model est fini

ensuite les machines : pour bien faire il faut deja une table de travail pour preparé les pieces (traçage entre autre ) , ensuite

pour les stocker a proximitée de la machine pour un travail a la chaine ( pour pas courrire d'un bout a l'autre de l'atelier a chaque

pieces ) ensuite une autre table ou etablis ou se situe la machine qui doit etre degagée le plus possible ( pensé aux pieces de

parfois un metre ou plus ( on fait comment quand la machine est enfermée dans du bazard ... simple on n'a pas de plaisir a

travaillé on augmente le risque d'accident sans oublié que l'on saloppera tres certainement son travail Twisted Evil )

bref de la place degagée autour des machines est imperatif

il n'y a rien de plus desagréable que de devoir deplacé 100 000 choses avant de pouvoir accedé a une machine surtout si c'est

juste pour une piece

en resumé il faudrais pour bien faire une grande armoire ou etagere pour rangé les models en constuction , un grand etablis

pour les machines avec des tiroires de rangement pour l'outillage destiné uniquement aux machines une grande table de travail

mais elas bien souvant on n'a pas la place qu'il faudrait Evil or Very Mad

rien de telle que de pouvoir comme dit JP de pouvoir consacré toute une piece a son atelier et espace de rangement ...

c'est l'un de mes reves


dodo6600

Messages: 294
Date d'inscription: 27/10/2011
Age: 41
Localisation: Bastogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Sam 31 Déc - 16:31

Personnellement,, je ne me plaint pas de mon atelier, qui bien entendu est trop petit, mais bien plus grand que ce que j'avais à Ste Foy l' Argentière.

Le seul problème est que ce local, sert aussi de rangement à certains de mes meubles, et de modèles plus conséquents comme le tracteur à vapeur, sa remorque et ma loco vapeur en 5 et son wagon de mécano, ça prends le quart de la pièce, m’empêchant d'accéder aux armoires de rangements.

En fait je ne dispose que d'un couloir en forme de U autour des pôles que sont la fausse table de travail hyper encombrée, et l’établis de la scie à ruban.

Mais ce qui est appréciable, c'est que j'ai rassemblées toutes mes machines en un seul atelier, de faits je piétine plus que je ne marche réellement, alors qu'à Ste Foy, les grosses machines étaient au garage de l'autre coté du logis, et le minuscule atelier au deuxième étage de mon pigeonnier.

Question lumière j'ai une fenêtre en contre jour, du soleil plein la poire, et donc éclairé par néons, coté chauffage des petits radiants ventillo, mais le local même si exigüe, est bien remplis de tout, de plus le doublage du plafond et l'épaisseur des murs me garantissent une température modérée ces temps ci de froids.

Qu'en sera t'il en Janvier par grands froids ? Coté été porte ouverte, c'est acceptable agrémenté par un gros ventillo qui balaye la pièce, rendant la température agréable, par rapport au dehors ou c’est la fournaise.

Il est certains que certaines choses finiront par disparaitre me donnant d'avantage de place et accès aux armoires de rangement.

Mais par le passé, j'ai souvent été dans des placards à balais irrespirables sans ouvertures autres que celle de la porte du placard.

Le modélisme bien que tranquille est souvent mal considéré par l'entourage immédiat qui y voit une seconde maitresse prenant le maris.

En fait, tout est histoire d'éducations, éducation de la femme pour des activités nobles, mettre à la disposition du ménage une pièce dédié à l'atelier, qui une fois bien préparée et protégée fera un long usage au modéliste constructeur, pour peu que celui ci ne fasse pas trop de bruit si l’atelier est dans le logis ?

S'il ne l'est pas c'est donc en extérieur, avec l'inconfort du froid et de la chaleur, mais avec des chauffages et ventillos, on y arrive tout de mémé.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Mar 17 Jan - 8:37

On dispose donc de cet atelier, confortable ou inconfortable, mais on a cet atelier à SOIT, c'est déjà un pas franchis.

Il faut donc l’équiper, Plan de travail, plus quelques outils de confort.

Pour un début on peut se passer de machines outils, il n'est que de voir les efforts que font certains pour habituer leurs membres à se débrouiller en mécanique avec rien.

Souvent on me l'a dit , très souvent très violemment, que pour faire du modélisme n, on ab pas besoin de machines outils ?

Certes c'est un choix, mais ça aide bien à faire mieux et précis.

Tout va dépendre des mises de fonds, et de la volonté non seulement de se perfectionner, mais de faire du bon travail.

Notre ami Fa a très mal pris mes remarques, il commence sur du bruder, comme la plupart d'entre nous, mais au lieu de suivre les différends posts consacrés aux sujets, il taille dans le lard pour faire n'importe quoi.

Le principe avec Bruder, c'est de transformer et modifier sans altérer l'aspect extérieur, ce qui n'était pas le cas pour son tracteur, dont il a récupéré des pièces pour son bob cat, et qui finiras certainement à la poubelle.

Je comprends très bien le débutant bouillant qui veut bouffer du plastique et de la limaille, mais tout vient à point à qui sait attendre et écouter les conseils des anciens.

Certains le font, et n'en ont qu'à s'en féliciter, les autres volent de leurs propres ailes et souvent montent trop haut et se les fond bruler et fondre au soleil.lol

Moi qui suis super outillé en machines d'atelier, je n'aie attaqués des modèles en dur, que quand mon expérience en la matière me le permettait.

J'appelle cela: Péter plus haut que son cul.

Je part d'un principe pour toutes constructions: Essayer de faire aussi bien, si non mieux que le petit copain d'en face.

Si lui y a réussis avec rien, moi qui suis outillé et une certaine expérience, je puis y arriver.

Munis de ces bagages d'apprentissage je vole alors de mes propres ailes et innove à ma façon.Mais cela peut prendre plusieurs années.

Souvent, je suis désolé de voir de quelle façons certains charogne leurs modèles, conforté en cela par des administrateurs inconscients et d'autres membres qui applaudissent, mais pas un seul pour donner des conseils mécaniques pour mieux faire, pourtant ce n'est pas difficile de dire au gars qui se complait dans ses erreurs:

Ce support de flèche est par trop léger, tu le redémontre, tu choisis deux tôles alu de 3 mm d’épaisseur, tu les monte l'une sur l'autre avec trois vis, les trous même qui serviront à la fixer sur le modèle, tu trace à la pointe à tracer les contours à découper,
au mieux des formes en plastique d'origine, et tu arrondis les angles pour que ça soit jolis.


Voici donc un texte facile à lire et explicite, le débutant suit les conseils et doucement se perfectionne.

Au lieu de cela ce ne sont que compliments, à la sortie le gars ne sait rien de plus, son travail bâclé reste bâclé, et le type n'apprends rien de plus.

La prochaine fois, il fera tout aussi dégueulasse.

FA me reproche d'en faire 3 pages, mais vaut mieux trois pages explicatives que rien du tout.

FA vient sur les forums, pas pour apprendre mais pour faire voir ce qu'il fait, c'est du moi je fais ci, moi je fais ça, mais j'en ai rien à faire de vos commentaires ?

Et c'est grandement dommage, car qui ne lui dit pas : Comment tu a fait ceci ou cela ? Car chacun fait différemment des autres, et un modèle bruder identique le sera de différentes façons.

Ce chapitre sera donc consacré non seulement à l'atelier du mécanicien amateur, mais aussi à la façon de travailler.

Je suis membre de la CAV depuis 1983, ce matin je lisait un article simpliste sur la fabrication d'un moteur à vapeur oscillant simple effet, avec les moyens du bord.

Il y a dix jours quand j'ai reçue L’escarbille, j'ai vu cet article, je me suis dit : 10 pages de gâchées pour rien.

Ce matin j'ai repris l'article, ce sont eux qui ont raison, ils explique tout, comme moi je le fais, à l'usage des débutants d'autres branches.

Bien sur pour nous les métallo, c'est fastoche, mais pour des gars comme Charly, ou Jean Jacques, ou mon ami le Guen, c'est pas facile, faut les comprendre, pas du métier, donc répétitions inlassablemement des techniques de travail des métaux, c'est pour ceux la monsieur FA que je fais ces trois pages de baratin à la bidochon RC.

Vous seriez resté avec nous, vous auriez appris trucs et tours de mains, la ou vous êtes, vous conseille t'on pour vos travaux ? Que nenni, mes petits copains volent à 10000 mètres et ne peuvent s’occuper de vous.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Jeu 2 Fév - 9:49

L’atelier c'est bien, encore faut il l’équiper des outils nécessaires à notre passion

Je le rappelle, on fait de la mécanique, on est quand même loin de l’aéromodélisme ou du modélisme naval.

Qui dit mécanique, dit métaux, et les métaux ne se travaillent pas avec un cutter.

Certes, je ne vais pas épiloguer durant des journées entières pour faire comprendre cet état de choses.

Première bécane à mon avis indispensable, le tour bien évidement, et sa copine la fraiseuse.

Certains ont des combinés, pas l’idéal, mais un bon début quand même, parce que ces machines vont nous permettre de nous fabriquer l'outillage additionnel.

Cet outillage, la micro tronçonneuse à scie fraise, fabriquée à partir d'un moteur d'essuie glaces de voitures, montée sur un support oscillant munis d'un étaux à coupes droites. Le genre de machine à dix sous, pas compliquée à faire, et qui va permettre de se construire en partie d'autres outillages du même genre.

Le poste de soudure arc, actuellement l'ondularc, complément indispensable du tour, il va permettre des soudures d'aciers en se passant des vissages toujours fragiles.


La tronçonneuse sera modeste au regard de la puissance du moteur, j'aie la mienne depuis 35 ans et des millions de coupes, j'en suis à ma 5 em lame, tout y passe, et grâce à la butée de longueur des coupes identiques.

La seconde machine, est la plieuse à tablier de longueur moyenne de 250 de portée utile, et qui va permettre des plis d'équerre sur de l'alu mince genre 1 mm pour nos carrosseries.

Autre machine moins indispensable mais utile: La rouleuse réglable.

En faits de machines, et je l'ai dit le métal ne se coupe pas avec les dents, même si apparemment pas utile, l'outil servira un jour ou l'autre, et les machines de base citées plus haut, serviront indubitablement à les fabriquer.

Tour et fraiseuse, poste ondularc, tronçonneuse, plieuse, rouleuse, vont être fabriquées bien souvent avec des aciers de récupération, appelées chutes, à voir chez le serrurier du coin, je passerais quelques indications utiles pour leurs élaboration.

Bien entendu la pléiade des perceuses sur accus et autres visseuses, il en faut une dizaine, car souvent les promos nous les offrent pas chères.

Une machine fort utile que l'on va se fabriquer: la micro tronçonneuse d'angle sur moteur 12 v, à disque corindon armée diamètre 80 de chez Conrad/ ProxXon.

Les fameuses Dremel sur flexibles ou non à fraises.

En règles générales on aura au bout de quelques dizaine d'année profusion de matériel électro mécaniques variés pour des travaux variés.

Je passerais quelques photos de ces outillages.

Mais bien se dire, que la machine , engendre la machine.

Les dents la bitte et le couteau n'engendrent pas la machine.

Un gros tour va fabriquer un petit tour, pas l'inverse.

Quelques euro suffisent, avec pas mal de travaux de confection à l'appuie, mais qu'est ce quelques heures de transpiration en regard des milliers de pièces sorties à l'unisson ?

Je puis dire que je me sert plus de ma tronçonneuse que de mon tour.

Elle me permet de débiter des pièces à leur longueurs justes, puis de les passer sur le tour ou la fraiseuse, mais surtout des gains de temps appréciables.

La scie à métaux c’est bien beau mais aucunes précisions, qui plus est doivent être rectifiées à la lime.

Avec ma tronçonneuse je coupe droit, et rectifie en fraiseuse, telles l'on été hier les bossages de fixation des vérins de lame.

J'ai horreur de m'emmerder à des travaux d'ajustages à la lime, c'est moche, ça sonne le pas finis. Et il est impossible de faire de l’ajustage au centièmes de millimètres.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Jeu 2 Fév - 18:32

Les machines, c'est bien, ainsi que l'outillage additionnel, manuel ou électro mécanique, mais l'outillage de fabrication l'est tout autant.

La, je parle de tous les outils coupants, vous les connaissez tous: Les forets, les tarauds, pour les plus courants, plus les filières associées aux tarauds.

Ce que vous connaissez moins, ce sont les tarauds et filières en métrique fin, qui rendent d’immenses services en mécanique de précision.

Aux tarauds et filières en pas ISO, l'on va rajouter à partir du diamètre 6, les filets fins.

J'en avait déjà parlé, ça commence à 6x75, 8x75, 10x100, 12x100 pour les plus courants, au delà on passe aux filets en pouces, et en dessous aux filets ISO standards, et couramment l'on commence à 1,6x25, 2x30, 2,5x35, 3x40, 4x70 et 5x80.

On va y associer tous les forets de pré perçages.

Pour 1,6 on perce à 1,2, pour 2 on perce à 1,7, pour 2,5, c'est 2, pour3, c'est 2,5, en 4 c'est 3,3, en 5 c'est 4,2, puis si l'on continue en ISO standard pour 6, c'est 5, en 8, c'est 6,8, pour 10 c'est 8,5.

Mais si l'on passe en métrique fin, à partir de 6, on perce à 5,2, pour 8 on perce à 7,2, pour 10 on perce à 9, pour 12 on perce à 11.

Ces principes sont essentiels, on appelle cela : Réservation de matières.

Les Anglais avec leurs pas en pouces, subdivisions, et sur division, ne se s'y ont pas trompés, à un pas en pouce est associé plusieurs diamètres, de ce fait l'on se retrouve dans la configuration des filets fins métriques, pour par exemple fabriquer des boites de grands diamètres avec couvercles vissant, dans ces cas la , le travail doit être fait obligatoirement au tour, avec des peignes, ou des outils de formes à fileter en pouces.

Un exemple type, en vous reportant aux photos de mes pelles: Alimentation des vérins de tension à air.

J'illustre parfaitement ces principes: J'utilise une valve automobile, qui se compose d'une pièce en laiton tournée, dont le diamètre extérieur est de 6.

La douille comporte un alésage dans laquelle vient se visser l' obus de gonflage, dont il est hors de question de déformer son siège, Mais il faut aussi pouvoir démonter tout le mécanisme des nourrice, qui dit démontages, parle aussi de montages.

Si je filète en extérieur ma douille à M 6x100, il y ai des chances que j'outrepasse la réservation de matières de ma douille, ses parois devenant si fines en fond de filets, qu'elle risque de casser au serrage de l'écrou.

En filetant au pas de 0,75, je ne creuse ma pièce sur son épaisseur de parois, que de 0,375, conservant ainsi une réservation de matières appréciable lors des travaux mécaniques.

En fait on utilise ces filets fins, chaque fois que l'on veut faire des raccords étanches du genres coniques, mais aussi pour fabriquer des axes filetés sur le tour, alors que vos machines n'ont pas la puissance disponibles pour le faire.

Tant que l'on utilise alu, laiton ou bronze tout va bien, dès que l'on passe sur l'acier, la machine se bloque.

D’où un autre exemple: un axe de 8 en acier doit recevoir un écrou à chaque bout, si l'on reste aux filets standards, à 8 on associe son pas de 1,25, ce qui va forcément faire forcer le couple du tour.

Il s'en suit un dérapage des trois mors sur l'axe, et des rayures telles que l'axe est à ribblonner, aussi l'on va utiliser judicieusement la filière de 8, au pas de 0,75, qui ne va creuser l'axe que de 0,375 au rayon.

Ça ne force absolument pas, l'axe garde ses états de surface.

La corrélation étroite est donc de fabriquer des écrous dans du H laiton ou acier, convenant. Au diamètre 6 est associé le H sur plat de 10, on le conserve, on tronçonne alors que la tronçonneuse deux écrous de l’épaisseur voulue, on les monte en trois mors, que l'on perce à 5,2, et que l'on taraude à 6x75, pour parfaire l'état extérieur des écrous, un coup de lime tour en marche de chaque cotés, c'est ce que j'ai fait sur mes axes de barbotins de pelles en 8 de diamètre.

En matière de mécaniques je contourne toujours les difficultés, sachant que mes machines ont de petites capacités, ainsi, j'ai pus par le passé, fabriquer de très grosses machines à vapeur, en biaisant sur les capacités .

Certes j'ai été long à expliquer ces techniques, j'avoue c'est rébarbatif, mais c'est la base à de bonnes compréhension de ces phénomènes.

Sur d'autres forums, on me critique sur cette façon de faire, en fait , c'est de la technologie appliquée, et pour qui veut comprendre à fond, c'est la seule façon d’expliquer.

On critique, on me bannis, mais on se dit que les écrits de JPG ne sont pas dénués de fondements, on y revient, on les applique, et l'on s'en trouve réconfortés par excellents résultats.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Jeu 2 Fév - 18:56

Je continue mes explications, par un procédé de raccordements de tubes à air comprimés de marque LEGRIS.

Pour nos pelles, à partir des distributeurs, en raccords rapides à passages directs, une nappe double de tubes souples partent du dessus de la carrosserie et vont rejoindre une nourrice double fixée sur le bas de flèche.

Quand on applique un système, il faut l'appliquer jusqu'au bout, car travailler avec sa bitte et son couteau, ne débouche sur rien.

Ces principes sont d'appliquer les passages directs sur toute la chaine cinétique de transport du fluide hydraulique, en chassant systématiquement les reteints perturbateurs et diminueurs tant de débits que de pression.

Je suis partis donc délibérément dans le système, et pour agrémenter mécaniquement l'aspect des bras de pelles, utiliser les raccords CARSTICK.

Ces raccords Carstick sont des mécanismes d'embouts à enchâsser dans la matière d'une nourrice.

Notre nappe de tubes souples, partant du groupe hydro, s'en va rejoindre les nourrices fixées au bas de flèches, par ces raccords carstick embrevés dans la matière à la presse, MAIS pour incruster ces raccords, il faut des précautions particulières, des forets aux dimensions spéciales non contenus dans la boite à outils.

Il m'a donc fallut acheter des forets de 8,25, 7,05, et standards de 4,1.

Le travail consiste à tracer et à forer des avants trous à 4,1, suivant dispositions demandées sur les nourrices en laiton, puis d’aléser à 7,05 sur une certaine profondeur, puis de finir à 8,25, ce qui donne des trous en forme d’entonnoirs, propices à enchâsser à la presse ces raccords Carstick.

Une fois en place, ils se comportent comme les douilles placées sur la nourrice air des vérins de tension, mais avec un aspect esthétique non négligeable, qui plus est, sont démontables instantanément.

Des nourrices partent alors des tubes rigides laiton de 3x4, ceci, jusqu'au prochain joint souple qui est l'articulation flèche balancier.

De la même système de nourrices à carstick, entre le balancier et le godet ou autres outils hydrauliques.

Ce type de raccords sont peut utilisés, ils sont vendus par lot de 50 pièces, mais une fois en place, l'aspect général des conduites s'en trouvent améliorées, les passages conservant leurs diamètres jusqu'aux vérins, soit 2,5.

Si pour une installation industrielle, cela n'a pas d'importances, pour nos modèles réduits, cela représente un progrès considérable, ou tout systèmes de raccorderies disgracieux ruineras un travail hautement élaboré.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Jeu 2 Fév - 19:05

Bien sur, pour percer de nombreuses fois à des profondeurs régulières, il faut munir les forets de canons d’arrêts, ce sont des cylindres en acier, forés au diamètre du foret, qui comporte radialement une ou deux vis de blocage en position.

Ainsi l'on place le canon à la hauteur souhaitée, et l'on perce jusqu'à ce que le canon touche la pièce.

Il faut faire ainsi pour tous les forets concernés par ce travail.

Bien sur, on procéderas en série de trous identiques.

Et bien sur la mise en place des carstick se fera elle aussi en série, après brasure des tubes rigides.

La mise en place se fait en fait, à l'aide d'un emporte pièce fabriqué tout exprès, et à l'aide d'un marteau, les carsticks s’emmanchant alors très facilement dans la matière, et c'est le joint carré assurant l'étanchéité du tube mis en place, qui assure l'étanchéité du carstick dans la matière. le reste de la pièce composant le système d'accroche éxtraction du tube souple.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Jeu 2 Fév - 19:13

Il y a un an, j'étais encore totalement démunis en ce qui concerne les raccorderies hydrauliques.

Maintenant, grâce aux systèmes SMC, et Carstick, l'on peut dire que tous type de raccordements sont possibles.

Ce système Carstick, peut même être appliqué directement sur les buses de sorties des vérins, augmentant l'aspect esthétiques de ceux ci, et certains sur d'autres forums, ne pourront plus dire : C'est moche Lol et Mort de rire.

A feurs je n'aie pas parlé de ma trouvaille, elle va exploser à la face de certains bien pensants.

Des prix à présent: pour trois cartouches de carsticks, j'ai payé 112 € TTC ce qui met le carstick à 0,74 € TTC

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Lun 7 Jan - 19:46

Aujourd'hui ré amènagements de mes rayonnages, grâce à Eric le fils à,Josie qui m'a prèté 3 casiers rayonnages complets à 5 étages, mais du costeau fait pour supporter enn lourd et très stables, j'avais 12 rayonnages étroits j'en ai gagné 3 de plus et large.

Donc toute l'après midi sur le démontage des anciens, de la merde chinoise en papier mâché qui m'auront bien servis malgrés tout, et ré amenagements provisoires de pas mal de modèles laissés à l'abandon au sol.

Je vais y voir beaucoup plus clair, avec plus de place pour l'outillage de fraiseuse.

Continuation demain, pour y voir super clair.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Mar 8 Jan - 21:10

Cet après midi, fin d'aménagements de mes nouveaux rayonnages, virades de trucs qui ne me servent plus, comme le stand du ballet des pelles sur électro vannes en 24 v, à Feurs si Pierre me rends visite je les lui rendrait , ça peut toujours servir ?

Mais je garde les deux demi stands on ne sait jamais pour une démonstration à bonne hauteur , rien que deux pelles ?

Ce qui est balaise , c'est que j'ai gagnée une place monstre, j'ai libéré un rayon et demi sur le rangement sur l'entrée, je le réserve aux engins en construction.

Je ferais deux trois photos demain.

Puis je me suis mis sur les changements des moteurs sur le LTM 1090 et mon 5 axes, remplacement des tamiya d'origine par des brushless, parce que je dispose de deux moteurs identiques et deux varios inverseurs, et que j'ai besoin des varios inverseurs brushed.

Bien sur j'ai des rayonnage entièrement libres, je verrais par la suite à mieux dispatcher mon matériel ?

C'était un mal nécessaire à faire, j'ai tendance à me laisser envahir par le bordel.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par phiphi42 le Mar 8 Jan - 21:20

c est quasiment le nettoyage de printemps dans ton atelier. sa fait toujours du bien et plaisir de rangé de temps en temps

phiphi42

Messages: 14
Date d'inscription: 28/12/2012
Age: 32
Localisation: montbrison( loire42)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Mar 8 Jan - 22:05

En fait , quand je suis sur un modèle, je ne range pas, de fait il y en a de partout, des outils et des copeaux, mais à force de ne plus y voir clair, je balaye et aspire le plus fin, puis finit par ranger les outils.

Mais ce n'est que dans mon bordel que je m'y retrouve, il suffit que je range un peu, pour ne plus savoir ou j'ai posés mes clous, d’où pertes de temps et crises de nerfs, un bon coup de gueule ça soulage.

Tient il y a un mois je range mon établis tour, je perds ma clé du mandrin de contre poupée, j'ai galéré un mois durant avec une clé de remplacement merdique.

Ce soir après avoir tout bien rangé que ne vois je pas dans un tiroir: Ma clé, elle était tombée dans le rack le temps du rangement.

On voudrait tous bosser comme le gus sur sa pelle, l’orfèvre sur les camions ? Ce qu'il ne montre pas c'est le bordel de l'atelier en plein travail.

On a l’impression qu'il claque des doigts pour que ça avance tout seul.

admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'atelier du mécanicien amateur

Message par admin-jpg le Mer 9 Jan - 19:45

Des photos suivent des nouveaux rayonnages. Enfin je respire pour ranger modèles finis, et en cours de construction, sans risquer de tout voir choir à terre sous le poids.






admin-jpg
Admin

Messages: 9013
Date d'inscription: 22/10/2011
Age: 69

http://mini-engins-rc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum